Panier0
 

diptyque

 

Mon compte Mon panier Paiement Se connecter

 
 
 
 
  • Main Image
    Mobile Image

    Escapade au marché aux fleurs

    Se rendre au marché aux fleurs a toujours été pour Yves Coueslant, l’un des fondateurs de la Maison et sa mère, une façon d’échapper à la touffeur de la ville. Les étals multicolores regorgeaient de fleurs cultivées par les paysans de Dang Hai. Les tubéreuses étaient coupées en branches, seules ou avec du jasmin et de l’ylang-ylang, avant d’être enveloppées dans des feuilles de canna pour les offrandes. La nuit tombée, ils repartaient les bras chargés de bouquets gorgés d’eau pour parfumer le pagodon de Do Son.

  • Main Image
    Mobile Image

    L’émotion des souvenirs

    La fragrance Do Son s’inspire directement de l’enfance d’Yves Coueslant au Vietnam, de son souvenir du pagodon familial en bord de mer et de la terrasse ouverte à la brise légère où le parfum de sa mère se mêlait aux fleurs…

    Do Son est un parfum tout en contraste qui respire la fraîcheur, l’ivresse et la volupté de la tubéreuse.

  • Main Image
    Mobile Image

    Fleur de la volupté

    Enigmatique et chavirante, la tubéreuse déploie sa sensualité narcotique à la tombée de la nuit et met les sens en émoi. Sundalam, amica nocturna, autant de noms anciens qui la décrivent comme la « courtisane de la nuit ».